Nous connaître

Ce que nous sommes :

« Débats laïques » est la première, et jusqu’à présent la seule collection, qui soit consacrée à la Laïcité, alors qu’il en existe une vingtaine, dont le titre se réfère explicitement aux religions. Elle a été créée en novembre 2015, sur proposition de Gérard Delfau, universitaire et ancien sénateur, grâce à Denis Pryen, et aux Éditions L’Harmattan. Avec les six ouvrages déjà parus, la Laïcité a, désormais, une place reconnue dans le monde de l’édition. C’est une avancée sociologiquement significative.

L’objectif de la collection,

Promouvoir la Liberté absolue de conscience et le principe de Laïcité, inscrit dans la loi de Séparation des Églises et de l’État, en 1905, au terme de longs combats, menés au nom de la Raison. Le vote de 1905 est l’aboutissement d’un mouvement de pensée multiforme, qui part de la Grèce classique et aboutit à la Révolution française. Rappelons-en quelques étapes : la civilisation arabo-musulmane dans la péninsule ibérique durant le haut Moyen Age, plus tard l’Humanisme, la Réforme, le cartésianisme, enfin, la Philosophie des Lumières. Et citons quelques-unes des personnalités marquantes : Averroès, Érasme, Montaigne, Descartes, Spinoza, Pierre Bayle, Rousseau, Voltaire, Diderot, le baron d’Holbach, Condorcet, sans oublier Olympe de Gouges, dont le rôle dans la promotion de la condition féminine fut déterminant. Telles sont « les racines civiles », autrement dit « laïques », de la France républicaine, dont le message continue à rayonner bien au-delà des frontières.

La pleine actualité de la loi de 1905

Face aux thèses des « Accommodants », nostalgiques du Concordat, face aux dérives des communautaristes, face aux falsifications du concept de Laïcité par la droite extrême, et face au flou du discours des dirigeants actuels de la nation, la collection Débats laïques prend clairement position. Elle affirme la pleine actualité de la loi de 1905 et elle développe une conception citoyenne de la place des croyances et des convictions dans la vie quotidienne. Elle rappelle inlassablement la primauté de la loi républicaine sur les prescriptions de nature religieuse. Elle souligne que, désormais, environ 2/3 des Français se déclarent athées, agnostiques, libres penseurs, ou tout simplement indifférents. Et que, surtout, plus de 80% d’entre eux, croyants comme non croyants, sont attachés à la Laïcité, ce que montre leur approbation du régime de Séparation et leur soutien à la loi Veil sur l’IVG, à la loi Taubira sur l’autorisation du mariage des couples de même sexe, à la loi Leonetti sur la Fin de vie, autant de libertés difficilement conquises, et durement combattues encore par les Églises et les appareils religieux, en France et dans le monde.

Faire dialoguer

Dans cet esprit, la collection s’attache à donner la parole et à faire dialoguer, sereinement et sur un pied d’égalité, des citoyens croyants, chrétiens, musulmans ou juifs, notamment, mais aussi des athées, des libres penseurs ou des agnostiques. Elle se situe volontairement dans le seul champ de l’argumentation, excluant toute attaque personnelle, contrairement à la mode médiatique. En ce sens aussi, elle se veut laïque.
Bref, la collection n’a pas seulement pour but d’exposer au grand public la problématique de la Laïcité. Elle n’est pas seulement un panorama de son histoire et de ses controverses, voire de ses polémiques. Elle est un acte politique, au sens fort du terme, visant la longue durée. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle dérange, comme le montre le silence obstiné de la presse nationale et locale, à quelques exceptions près.

Gérard DELFAU, Directeur de la collection Débats laïques
Mai 2018

Gérard DELFAU - Cliquer


Pascal HOCANTE - Cliquer


Dernières parutions