Pourquoi la collection « Débats laïques » ?

, par Gérard DELFAU

Nombreuses sont les collections qui traitent de la religion. En revanche, il n’existait pas jusqu’ici de collection consacrée à la Laïcité, alors qu’elle est devenue un enjeu majeur, en France et dans le monde.

Les attentats islamistes de 2015 et les dérives qu’ils ont suscitées : racisme antimusulmans et communautarisme, entre autres, m’ont convaincu qu’il était urgent de combler ce vide.
Mais comment l’appeler ? Après réflexion, j’ai écarté la dénomination : Combats laïques, au profit du titre : Débats laïques, plus conforme à l’esprit de ma démarche. L’objectif de Débats laïques, c’est d’ouvrir une discussion de fond sur la dimension historique et philosophique de ce principe fondateur, mais aussi de faire le point sur un certain nombre de sujets controversés, comme Islam et Laïcité, Fin de vie, École privée confessionnelle, ou encore liés à sa mise en œuvre, par exemple les régimes concordataires.

Elle rassemble des auteurs issus de diverses familles de pensée, mais qui tous partagent cette règle de vie : Citoyens d’abord, croyants peut-être, laïques toujours. Et la diversité des auteurs n’exclut pas la cohérence des contributions.
Toutes s’inscrivent dans la grande tradition humaniste, celle de la Réforme, celle des Lumières et de la Révolution française, celle enfin des lois de laïcisation de la IIIe République, et de la loi de Séparation, qui en est le couronnement.

Or, ce mouvement d’émancipation se prolonge aujourd’hui dans le combat en faveur de l’égalité des droits pour les femmes et les minorités sexuelles, ou dans le droit de « choisir sa mort ». Mais il a été fragilisé par l’irruption sur notre sol de l’islam politique et les vagues d’attentats terroristes. Il s’est heurté aussi au regain de l’intégrisme catholique et à la diffusion du protestantisme évangélique, sans oublier les manifestations du judaïsme ultraorthodoxe.
À chaque fois, les représentants de ces versions fondamentalistes de la religion mettent en question non seulement la Liberté de conscience, mais, plus globalement, le principe même de République laïque. Il fallait réagir.

Grâce au soutien de Denis Pryen, et des Éditions L’Harmattan, en 2015, l’année tragique, nous avons pu créer la collection Débats laïques, qui vient de publier son 12e titre, à l’occasion de l’approche du 9 décembre date anniversaire de la loi 1905.

Titres déjà parus :

  • Gérard Delfau, La Laïcité, défi du XXIe siècle. - Novembre 2015.
  • Michel Seelig, Vous avez dit Concordat ? - Novembre 2015.
  • Sous la direction de Monique Cabotte-Carillon. Citoyens d’abord, croyants peut-être, laïques toujours. - Septembre 2016
  • Jean Marie Gillig, L’école laïque en Alsace et en Moselle. - Mai 2017
  • Gérard Delfau, André Gounelle, Jacques Haab, Thierry Mesny, Didier Molines, Jacques-Louis Perrin. La Liberté de conscience - octobre 2017
  • Gérard Bouchet, La laïcité en question (s) - 2 mai 2018
  • Nadia Geerts, L’après-midi sera courte - 16 novembre 2018
  • Michel Delmas, L’islam et la République laïque - 3 décembre 2018
  • Georges Bringuier, Un grand récit de la laïcité - 23 juillet 2019
  • Eddy Khaldi, Jean-Louis Baglan, Philippe Coulangeon, Jean-Paul Delahaye, Mathilde Gay-Philip, Marie-Aleth Grard, Jean-Paul Scot, La gratuité de l’école publique laïque - 27 novembre 2019
  • Monique Cabotte-Carillon Laïcité, identité (s) , citoyenneté - La même loi pour tous - Contribution à cet ouvrage : Claire Bernot-Caboche, Jacqueline Costa-Lascoux, Véronique Decker, Omero Marongiu- Perria, Géraldine Santrot, Didier Vanhoutte et Alain Vivien. - 21 octobre 2020
  • Gérard Bouchet Laïcité – séparation ou régression néo - concordataire ? 24 novembre 2020.

Mise à jour le 26 nov 2020