Pour un strict respect des principes de neutralité et de laïcité à l’Université de Strasbourg Communiqué d’organisations syndicales de l’Université de Strasbourg (Le 9 décembre 2017, jour anniversaire de l’adoption de la Loi de 1905)

, par Michel Seelig

Les organisations signataires déplorent le fait que Michel Deneken persiste à mêler étroitement ses fonctions de Président d’université aux missions pastorales qu’il continue d’exercer régulièrement, tout comme il lui arrive de mêler ses convictions religieuses à l’exercice de ses fonctions de Président.

Pour un strict respect des principes de neutralité et de laïcité à l’Université de Strasbourg - sudeducalsace

En effet, alerté par des fidèles, nous avons appris que Michel Deneken officierait en sa qualité de Président d’université à l’occasion d’une messe qui aura lieu ce samedi 9 décembre à Strasbourg. L’information figure à la fois sur le site de l’Association des Anciennes et Anciens Élèves de l’école privée confessionnelle qui héberge la chapelle où se déroulera l’office religieux et sur un affichage papier sur les lieux mêmes de la cérémonie.

Par ailleurs, nous découvrons que Michel Deneken a célébré et célèbrera dans les mois qui viennent plusieurs messes dans diverses communes du diocèse, cette fois au titre de « Père » ou d’« Abbé » (voir ici et là). Si nous respectons pleinement la liberté de conscience et la liberté religieuse, nous faisons observer que la célébration d’offices religieux, même sur le temps privé, s’apparente bien à un exercice public. Et en aucun cas Michel Deneken ne saurait être présenté dans cet exercice religieux comme « Président d’université », ainsi que la chose est avérée, aussi bien oralement que par écrit.

Enfin, comme d’autres membres de notre communauté universitaire qui assistaient à la Cérémonie du 25 novembre 1943 par laquelle nous rendons hommage chaque année aux étudiants et universitaires déportés et fusillés, nous avons été choqués par le fait que le Président Deneken, évoquant dans son discours la mémoire de Marc Bloch, ait associé le sang versé par le grand historien, juif et résistant, au sang des Saints de l’Eglise catholique.
Après l’expression du Président par interim sur une bénédiction de cartables au mois de septembre 2016, après sa participation à une formation diocésaine dans l’évêché de Nancy-Toul pour l’année 2016-2017 - reconduite en 2017-2018 -, ces faits infirment une nouvelle fois les engagements pris par Michel Deneken pendant la campagne présidentielle de respecter une stricte séparation entre ses convictions et pratiques religieuses - qui relèvent de la sphère privée - et sa fonction de Président d’université qui l’oblige à une neutralité exemplaire et qui fait de lui le premier garant du principe de laïcité dans notre établissement public.
Observant que Michel Deneken multiplie les entorses aux principes de neutralité et de laïcité, nous demandons à Madame la Rectrice de l’Académie de Strasbourg et à Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de prendre toutes les mesures utiles au strict respect et à l’application rigoureuse de ces principes fondamentaux.

SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNPREES-FO, SupAutonome-FO, Sud Education Alsace

Voir en ligne : SUD éducation Alsace


Dernières parutions