Le journal Témoignage Chrétien écrit au Président de la République :

Non, le blasphème n’est pas un crime (ni même un délit) Témoignage chrétien est un journal libre et engagé qui n’est affilié à aucune Église ni institution religieuse.

Monsieur le Président,
Nous souhaitons que la France, par votre action, prenne la tête d’une initiative internationale abolitionniste [1] des crimes et délits de blasphème et d’apostasie. [2]


Cliquer sur l’image pour lire la lettre au Président de la République

Non, le blasphème n’est pas un crime (ni même un délit) - Témoignage Chrétien

Ces articles sont au fondement du principe de neutralité de l’État sur les questions religieuses.[…]

"Il y a maintenant soixante-dix ans, le 10 décembre 1948, l’assemblée générale de l’Onu adoptait la Déclaration universelle des droits de l’homme, […] elle prévoit à la fois la liberté de conscience et de religion (article 18*) et la liberté d’opinion et d’expression (article 19**). […]
Les articles 10 et 11, abolissait le blasphème, crime pour lequel le chevalier de La Barre avait été condamné à mort par torture moins de vingt-cinq ans plus tôt."

"nous souhaitons que la France propose à l’Assemblée générale des Nations unies d’adopter un protocole ouvert à la signature qui vienne compléter le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et tire les conséquences de ces deux articles de la Déclaration universelle en prohibant l’infraction de blasphème, qui lui est contraire dans les législations nationales comme dans le droit international." […]

Notes

[1Attitude, doctrine de ceux qui demandent, ont demandé l’abolition d’une loi, d’une coutume (l’abolition de l’esclavage, de la peine de mort).

[2Abandon de la foi et de la vie chrétiennes.


Dernières parutions