Vient de paraître : Nadia Geerts, L’après midi sera courte. Plaidoyer pour le droit à l’euthanasie.

, par Gérard DELFAU

Un livre admirable ! Plaidoyer pour le droit à l’euthanasie.
Le 7e titre de la collection.


Un sujet qui nous touche tous.
Un livre en deux parties
* Le témoignage personnel de Nadia, à propos de sa mère,
* un appel à notre réflexion sur ce constat terrible du retard de notre pays, dont la législation refuse le droit à l’euthanasie...

  1. - Le témoignage personnel de Nadia, à propos de sa mère qui a choisi d’échapper à la dégradation inéluctable d’un cancer, et qui le peut, puisqu’elle est belge. Son courage tranquille durant ses dernières heures. Une leçon de stoïcisme.
    " A la lecture j’ai eu les larmes qui me sont montées aux yeux."
  2. - Puis, un prolongement de ce moment bouleversant et un appel à notre réflexion : Nadia fait une présentation très claire et bien documentée de la situation, si différente, des Suisses, des Belges et des Français par rapport à la Fin de vie.
    Et ce constat terrible du retard de notre pays, dont la législation refuse le droit à l’euthanasie, en raison du manque de courage des politiques et sous la pression des religions, particulièrement de l’Église catholique.
    Oui, le droit de choisir librement sa mort fait partie du combat laïque, dans la droite ligne des Lumières.

Merci Nadia de nous aider, depuis la Belgique, à mener ce combat, nouvel enjeu de la laïcité.
" [1] Considérer, la question de la fin de vie, sous l’angle de l’être humain, en tant que personne, et non plus désignant la mort, comme rite ou manifestation sociale, ou comme signe d’appartenance à une communauté…"
Gérard Delfau

Voir en ligne : L’Harmattan. « Tout est bien » : telle était ma conviction profonde en accompagnant Maman dans sa demande d’euthanasie.

Notes

[1Cf : La laïcité défi du XXIe siècle - Chapitre 7 page 114 -


Dernières parutions