Gérard Delfau : Monsieur le Président, ne commettez pas cette grave faute politique ! NON ! à la révision de la loi 1905

, par Gérard DELFAU

Le Président de la République commet une grave faute politique en laissant entendre que son gouvernement va lancer une révision de la loi de 1905 en vue d’un meilleur encadrement des pratiques de l’islam.

En effet, les articles 25 à 36 de son titre V, intitulé Police des cultes, fournissent déjà un cadre légal suffisant pour éviter les dérives du fondamentalisme musulman.
Nos anciens avaient tout prévu, et ils parlaient, en outre, des "ÉgliseS"...
Quant à la Garde des Sceaux, elle reprend l’antienne des adversaires de la laïcité en disant que cette loi a été maintes fois modifiée.
En fait, selon de savantes études, les seules modifications substantielles apportées à ce texte majeur, l’ont été sous le régime de Pétain. Est-ce de cette époque-là qu’elle veut s’inspirer ?
Et, plus largement, est-ce le moment d’ouvrir la boîte de Pandore pour offrir à tous les cléricalismes l’occasion de venir attaquer la liberté de conscience, fruit de la loi de 1905, et de remettre en cause les récentes avancées dans les conditions de vie et le statut des femmes et des minorités sexuelles ?

Est-ce le moment pour la plus haute Autorité de la République d’ouvrir un débat aussi conflictuel dans la Nation ? Même le président Sarkozy avait reculé. Non, Monsieur le Président, vous ne pouvez pas, vous ne devez pas faire ça !
Sachez, sinon, que nous nous battrons, si vous persistez dans cette voie. Et, après tout, redescendre dans la rue me rajeunira.

Gérard Delfau


Dernières parutions