A écouter : France inter évoque l’hommage fait à Guy Georges sur notre site internet

, par Pascal Hocante

"Le journal le monde a attendu 11 jours pour remarquer l’ absence de M.Guy Georges décédé le 3 février [ ...] " On lui rend hommage sur un site internet, débats laïques, où l’on apprend que trois jours avant sa mort, il écrivait encore une note sur l’abandon de la laïcité par ses amis socialistes..."

"La gloire de Blanquer souligne aussi par contraste l’oubli dans lequel est mort un homme. On lit dans le Monde une trop courte nécrologie de Guy Georges... Non pas le criminel mais un instituteur archétypal, un fils d’ouvriers devenu enseignant, il était il y a quarante ans le patron de l’hégémonique Syndicat national des instituteurs... Il portait deux projets, celui d’une école fondamentale, un seul tronc commun du CP jusqu’à la troisième, et le rêve d’un grand service public laïque...
Guy Georges est mort le 3 février et seul le Quotidien de la Haute-Marne a salué cet enfant du pays, le monde a attendu 11 jours pour remarquer son absence... On lui rend hommage sur un site internet, débats laïques, où l’on apprend que trois jours avant sa mort, il écrivait encore une note sur l’abandon de la laïcité par ses amis socialistes..."

Voir en ligne : Hommage à Guy Georges.Alain Azouvi


Dernières parutions