Eglise Catholique : on ne réforme pas un champ de ruines, il faut reconstruire à neuf !

, par Réseaux du PARVIS

"De nombreuses révélations aggravent régulièrement le scandale lié aux abus sexuels et pédophiles commis par des prêtres et au silence de la hiérarchie qui les a couverts..."
"Depuis de longues années, Les Réseaux du Parvis élaborent des solutions auxquelles l’institution est restée sourde."

Communiqué de presse, 2 décembre 2018.

inquiétude !

Réunies en Assemblée Générale du 30 novembre au 2 décembre, les associations qui constituent Les Réseaux du Parvis expriment leur grande inquiétude devant la situation provoquée par le comportement actuel de l’Eglise catholique.
De nombreuses révélations aggravent régulièrement le scandale lié aux abus sexuels et pédophiles commis par des prêtres et au silence de la hiérarchie qui les a couverts, au prix de la souffrance et parfois de la vie de ceux et celles qui ont été victimes de tels abus.

Une crise profonde affecte la crédibilité de l’institution catholique.

Nous redisons notre solidarité inconditionnelle avec les victimes de ces abus et avec tous ceux et celles qui souffrent et se battent avec elles.
Nous rappelons aussi que ce scandale est le symptôme d’une crise plus profonde. Celle-ci affecte non seulement la crédibilité de l’institution catholique mais, à terme, son existence même et l’avenir de la transmission du message de l’Evangile.
Ces douloureux événements nous obligent à poursuivre une critique résolue et une réflexion de fond sur les causes structurelles et de long terme de cette situation, que le pape François lui-même a dénoncées en mettant en garde contre le cléricalisme.

Depuis de longues années, Les Réseaux du Parvis élaborent des solutions auxquelles l’institution est restée sourde.
Mais notre Eglise ne se résume surtout pas à une institution dépendante d’une hiérarchie. Elle est avant tout, aux côtés d’autres croyants au Dieu de Jésus, un peuple de chrétiennes et chrétiens responsables, ensemble et à égalité, de la mise en œuvre du message libérateur de l’Evangile.
Pour refonder l’Eglise sur ces bases, il ne sera jamais trop tard.

Au nom de la Fédération des Réseaux du Parvis.

Le président, Georges Heichelbech


Dernières parutions