Les Éditoriaux

Les derniers communiqués, prises de positions et analyses qui reflète un certain nombre de sujets liés à la mise en œuvre de la collection Débats laïque et en rapport avec les thèmes d’actualité.

  • Charles ARAMBOUROU : A propos de Baby Loup et de l’avis du Comité de l’ONU

    , par Charles Arambourou

    "NON, Mme Afif n’a pas été licenciée « pour port du voile » !"[…]
    "Il y a confusion entre la liberté de croyance religieuse et celle de manifestation […] "Dans les faits, Mme AFIF a été fort bien traitée par la crèche !"[…] "La prétendue « discrimination envers une femme musulmane », imaginée par le Comité de l’ONU, est contraire à la vérité."[…]
    "Qu’a vraiment dit le Premier président de la Cour de cassation ?" […]

  • Assez de paroles, des actes.

    , par Gérard DELFAU

    A PROPOS DU CRIME DES PRETRES PEDOPHILES. GERARD DELFAU : Le crime des prêtres pédophiles, car c’est ainsi qu’il faut nommer cette pratique indigne, mise au jour sur deux continents, au même moment, à partir de documents et de témoignages irréfutables, ne saurait continuer à être traité par des paroles lénifiantes : "excuses ", "demande de pardon", "douleur", "honte", que sais - je encore ?

  • Religion(s) : où va le quinquennat Macron ?

    , par Gérard DELFAU

    Depuis le discours du président de la République devant la Conférence des évêques, au collège des Bernardins, en avril, une série d’événements donne une tonalité très particulière au quinquennat Macron en matière de rapport de la Puissance publique aux religions. Comme si, tout à coup, le chef de l’État était pressé d’amener la France à renoncer à ce qui fait sa singularité : la loi de Séparation, fondement de la laïcité.

  • " Mesdames et Messieurs les Député(e)s, Mardi prochain refusez de faire une brèche dans la loi de 1905. Faites prévaloir la sagesse du Parlement".

    , par Gérard DELFAU

    Appel aux députés républicains : accepter d’affaiblir la loi de 1905, comme vous le propose le gouvernement, à l’occasion de la loi dite de « confiance », ce serait entrer dans un engrenage qui fragiliserait notre démocratie ; et le peuple, profondément attaché à la laïcité, ne vous le pardonnerait pas.

  • Le Président Macron ferait bien de se souvenir !

    , par Gérard DELFAU

    Le discours du Président de la République devant la Conférence des Évêques de France, c’est une relecture cléricale de l’histoire de la République et un danger immédiat pour l’esprit et le contenu de la loi de Séparation des Églises et de l’État (1905).

  • Ça bouge au Luxembourg !

    , par Michel Seelig

    Le Grand-Duché conservait un régime des cultes hérité de son passé français (en 1801 lors de la signature du Concordat, il formait le département des Forêts).
    Une coalition gouvernementale élue en 2013 a profondément modifié la législation : fin progressive du salariat des prêtres ; fin du financement des paroisses par les communes ; fin de l’enseignement confessionnel à l’école publique ; adoption de nombreuses lois « sociétales » progressistes…
    L’évolution s’effectue davantage selon un modèle belge (avec maintien, mais réduit, d’un subventionnement global des cultes) que selon le modèle français… Mais, elle n’en est pas moins d’importance !

    Michel SEELIG

  • Didier Vanhoutte : Le beau combat des femmes tunisiennes

    , par Didier Vanhoutte

    "Les femmes occidentales sont-elles les seules à faire preuve de l’audace nécessaire pour mener un tel combat ? Assurément, non ! [...]
    "Le lecteur peu averti peut cependant croire qu’il s’agit là d’un réveil récent. Il n’en est rien [...]
    "Leur héroïsme est total, et elles le payent parfois de leur vie."

    La femme est l’avenir de l’homme…

  • Hommage à Guy Georges.

    , par Alain Azouvi

    "Enseignant convaincu que l’Ecole est la condition sine qua non de l’émancipation individuelle, Guy joue un rôle capital dans l’élaboration puis la mise au point du projet d’« Ecole fondamentale de la maternelle à la fin du collège"[...] "Sur la brèche jusqu’à la fin, sa philosophie était à la fois simple et d’une totale exigence..."

  • Paroles d’universitaires.

    , par Agnès PERRIN DOUCEY

    Pour Mario Stasi, Président de la Licra, l’Université, c’est l’universalisme.

    Agnès Perrin entre dans ce débat :

    Paroles d’universitaires : de la recherche des vérités scientifiques aux dérives idéologiques.
    L’université est le lieu où se construisent les faits scientifiques, donc les savoirs et leur transmission.

    De ce fait, elle est, par essence, le lieu de la parole libre, des controverses (...)

    De ce fait, elle n’est pas, par essence, le lieu d’une affirmation de soi, de convictions non étayées [...]


Dernières parutions

Mots-clés